Comment utiliser les huiles essentielles

Les huiles essentielles ne se mélangent pas à l’eau. Si vous en mettez dans un bain, elles flottent à la surface de l’eau et risquent de provoquer des irritations ou brûlures cutanées, à moins d’y ajouter un dispersant comme la glycérine ou un émulsium.

Si certaines huiles essentielles sont sans danger en usage topique appliquée pure sur la peau, certaines peuvent provoquer des irritations et même brûler la peau. Il est donc impératif de diluer ces dernières dans un excipient approprié.

En usage interne, une grande précaution est de mise. Assurez-vous d’avoir l’avis d’un professionnel de la santé qui connaît l’utilisation des huiles essentielles à l’interne avant toute utilisation.

NOTE : N’utilisez pas les huiles essentielles sans l’avis d’un professionnel de la santé.

Les excipients

  • LA GLYCÉRINE : dérivée de la noix de coco, la glycérine végétale permet une émulsification homogène de l’huile essentielle dans un milieu aqueux. Elle peut s’administrer par voie interne (mais assurez-vous que la glycérine utilisée soit certifiée comestible) ou externe (hydratante pour la peau). On utilise une partie d’eau pour 4 parties de glycérine auxquelles les huiles essentielles sont ajoutées. Utiliser quelques gouttes de ce mélange selon les besoins dans de l’eau, du lait, du thé ou autres breuvages.

  • LE JAUNE D’ŒUF : dans un jaune d’œuf, mélanger jusqu’à 10 gouttes d’huiles essentielles. Verser dans le bain sous le jet d’eau pour faire mousser.

  • LE MIEL : Mettre 2 à 3 gouttes d’huiles essentielles dans 1 c. à thé de miel (5 ml) par la voie buccale.

  • LE SIROP D’ÉRABLE :  Mettre 2 à 3 gouttes d’huiles essentielles dans 1 c. à thé de sirop d’érable (5 ml) par la voie buccale.

  • LE SUCRE DE CANNE : Mettre 2 à 3 gouttes d’huiles essentielles sur un carré de sucre de canne par la voie buccale.

  • LA TEINTURE-MÈRE : Les huiles essentielles peuvent être mélangées à de la teinture mère (à base d’alcool de grain ou de glycérine). Vous bénéficiez alors des propriétés combinées des plantes de la teinture choisie et de l’huile essentielle. 2-3 gouttes d’huiles essentielles dans 1 c. à thé de teinture.

  • L’HUILE VÉGÉTALE : Dilution possible à 1, 3, 8, 20 ou 50 % pour un usage topique ou 2 gouttes d’HE dans 1 c. à thé d’huile végétale pour la voie buccale. Utiliser l'huile appropriée selon le cas (ex: interne = huile d'olive, externe = huile de jojoba, d'amande douce, etc.)

  • LA CRÈME NEUTRE : Dilution de 1 à 30 % en fonction de la fraction grasse de la crème. Usage topique.

  • LE GEL D’ALOÈS : Excipient non gras qui peut accepter de 10 à 12 % d’huile essentielle pour une utilisation topique.

La diffusion atmosphérique

Plusieurs diffuseurs se retrouvent sur le marché. Tout diffuseur qui chauffe les huiles n’est pas à considérer pour un usage thérapeutique. L’idéal est un diffuseur qui fragmente les molécules aromatiques avant de les pousser dans l’atmosphère. Le temps de diffusion sera toujours proportionnel à la grandeur de la pièce.

NE JAMAIS LAISSER UN DIFFUSEUR EN MARCHE DANS UNE PIÈCE OÙ SE TROUVE UN JEUNE ENFANT. Dans ce cas, diffuser les huiles avant de donner accès au lieu à l’enfant.

Conservation des huiles essentielles

Les huiles essentielles peuvent être conservées dans un endroit frais, loin de toute source de chaleur. Ainsi, elles se conserveront environ 5 ans, pourvu que le flacon soit étanche et non muni d’un compte-gouttes en caoutchouc. Il est important de conserver ces huiles essentielles dans des flacons colorés (brun, bleu, ou vert), car elles sont très sensibles aux rayons ultra-violets.

Le contenu présenté sur le blogue de l’Armoire Épicerie Santé est exposé dans le seul but de fournir au lecteur de l’information. Même si L’Armoire Épicerie Santé a fait preuve de diligence dans la rédaction ou la sélection du contenu de manière à en assurer raisonnablement la qualité et l’exactitude, le contenu est présenté uniquement à des fins de culture personnelle et ne devrait pas servir à établir des diagnostics médicaux.

Le contenu ne doit pas être interprété comme un avis ou une recommandation concernant l’établissement d’un diagnostic. L’Armoire Épicerie Santé rappelle au lecteur l’importance de consulter un médecin lors de malaise ou de symptômes inhabituels. 

L’Armoire Épicerie Santé encourage le lecteur à se diriger vers un médecin afin que celui-ci puisse établir un diagnostic et recommander un traitement. L’Armoire Épicerie Santé met en garde le lecteur des dangers de toute interruption de traitement médical ou pharmaceutique qui se ferait d’une manière non-assistée d’un médecin, d’un pharmacien ou d’un autre professionnel de la santé. Rien, dans les articles de ce blogue, ne devrait pas être interprété comme constituant une incitation ou un encouragement à interrompre de tels traitements.

Présentation de l'auteure

Nataly M. Ferland - Naturopathe, herboriste, massothérapeute et co-propriétaire de L’Armoire Épicerie Santé. Comptant plus de 25 ans de pratique en magasin et en bureau privé, Nataly poursuit son perfectionnement comme herboriste thérapeute accrédité.

Bien que ce site Web puisse être lié à d'autres sites Web, nous ne sommes impliqués, directement ou indirectement, dans aucune validation, association, parrainage, adhésion ou affiliation avec un site Web lié, sauf indication contraire dans la présente.

Vous devez lire attentivement les mentions légales et les autres conditions d'utilisation de tout site Web auquel vous accédez via un lien à partir de ce site Web. Votre lien vers d'autres pages hors site ou d'autres sites Web est à vos propres risques.


Le Site Web peut utiliser des cookies afin de personnaliser et de faciliter la navigation maximale de l'utilisateur sur ce site. L'Utilisateur peut configurer son navigateur pour être notifié et refuser l'installation des cookies que nous lui envoyons.

Comment utiliser les huiles essentielles
L'Armoire Épicerie Santé 1 mai, 2022
Partager ce poste
Archiver
Comment choisir une huile essentielle