L'ail
Allium sativum

À toutes les époques et dans tous les pays, l'ail a tenu une place très importante tant a niveau thérapeutique qu'en religion ou en magie (tout le monde sait que l'ail protège des vampires !). L'ail est un aliment quasiment miraculeux avec des propriétés multiples.

Famille : Liliacées

Origine et histoire

Originaire de l’Asie centrale, l’ail est connu depuis l’Antiquité. Les Égyptiens considéraient l’ail au même rang qu’une divinité. Il protège des infections et de l’inflammation, diminue le risque de maladie cardiaque et a des effets anti cancéreux et antivieillissement. L’ail est aujourd’hui reconnu comme un superaliment, notamment grâce à son effet protecteur contre les cancers de l’estomac et de l’intestin.

Parties utilisées

On utilise la gousse de l’ail frais, cru ou cuit, pour apporter un fumet incomparable à de nombreux plats. Rechercher de l'ail jeune, dodu et bien ferme, exempt de germes et de taches. L'ail n'a pas besoin d'être réfrigéré et se conserve plusieurs mois à la température de la pièce. 

La fleurette d’ail, la tige en tire-bouchon, récoltée avant la fleuraison, peut être consommée crue, sautée ou transformée en pistou. 

Valeurs nutritives et constituants actifs

Consommé comme légume, l’ail est une excellente source de sélénium et de manganèse. L’ail contient beaucoup de soufre, un agent antibiotique puissant. L’allicine est le composant principalement responsable des vertus de l’ail et de son odeur. 

Utilisations médicinales

  • On peut prendre de 1 à 12 gousses par jour, et ce, sur de longues périodes. L’ail n’a aucune toxicité connue, mais pourrait irriter les voies digestives fragiles.

  • Il n’y a pas d’infections trop banales ou trop sérieuses qui ne peuvent bénéficier des vertus de l’ail. Antibiotique, antifongique, antiseptique, anti-infectieux, antiviral et dépurateur sanguin ; on peut le considérer comme une panacée. Il peut tout aussi bien être utilisé préventivement que de façon curative.

  • Bon tonique général (stimulant) pour améliorer l’immunité, l’ail augmente l’activité des globules blancs (leucocytes). L’ail favorise aussi le travail des globules rouges qui transportent l’oxygène.

  • L'ail est un régulateur de la pression artérielle et aide à réduire les taux de cholestérol et de triglycérides sanguin. Son action anticoagulante peut aussi aider à prévenir les accidents cardio-vasculaires.

  • À cause de la présence de soufre, l'ail est très utile dans tous les cas de champignons et de dermatoses (pieds d'athlète, vaginite, eczéma).

  • L’ail est un hypoglycémiant et donc est très utile en cas de diabète.

  • Puissant vermifuge et antiparasitaire. Tartiner une tranche de pain ou une biscotte d’un mélange d’ail à raison de 3 à 4 gousses, de 2 c. à soupe de persil haché et d’une c. à thé d’huile d’olive de première pression à froid. À consommer tôt le matin et le soir au coucher. Cette tartine aura tôt fait disparaître la visite indésirable ! Pour maximiser les traitements vermifuges, travaillez dix jours avant la pleine lune et dix jours après. Faire ainsi des cycles de 20-21 jours à 2 ou 3 reprises. Et n’oubliez pas de traiter toute la famille.

  • L’ail est excellent pour brûler cors, durillons, verrues, furoncles et abcès. Il est aussi utile lors d’acné, d’herpès, d’ulcères ou de plaies. Attention de ne pas brûler la peau.

  • L’ail agit sur le système respiratoire et les affections pulmonaires. Il dilate les bronchioles et aide à éliminer les sécrétions.

  • En prévention du rhume et comme prévention hivernale, la prise d’ail au quotidien sous forme de concentré liquide a fait ses preuves.

CONCENTRÉ LIQUIDE D’AIL

Le concentré liquide d'ail est une des façons les plus efficaces d'utiliser l'ail (7 à 10 gouttes équivaut à une gousse d’ail frais), autant au niveau médicinal qu’alimentaire. Le vinaigre de cidre est l’excipient de choix pour faire le concentré liquide. 

Selon ses goûts, on mettra 1 partie d’ail pour 3 ou 4 parties de vinaigre. Éplucher l’ail et mettre au mélangeur avec le vinaigre, pulser pour que l’ail soit haché et verser dans un bocal de verre. Macérer 4 à 8 semaines en agitant le bocal tous les deux jours. Filtrer et embouteiller.

Casse-grippe de Moïra O’Reilly, herboristeÀ prendre dès les premiers signes d'une grippe.5 gouttes de chacune des teintures suivantes : thym, échinacée, ail, et 3 gouttes de cayenne.Prendre aux deux heures pour un ou deux jours. Ensuite, réduire le dosage à 3-5 fois par jour, selon les symptômes, pour un maximum de 10 jours.

Précautions et interactions

  • L’ail est un fluidifiant sanguin très efficace, alors la prudence est de mise lorsqu’il y a prise de médicaments anticoagulants ou d’aspirine.

  • L’ail pourrait potentialiser l’effet des médicaments hypotenseurs. Les dosages pourraient être revus à la baisse.

  • Ne pas consommer avant une chirurgie, vu son action fluidifiante sur le sang.

  • Le dosage d'insuline devra peut-être être réajusté à cause de l'effet hypoglycémiant de l'ail si la consommation excède 1 gousse par jour.

  • Chez la femme qui allaite, l’ail modifiera le goût du lait maternel. 

  • En cas de basse pression, si la consommation d’ail entraîne des symptômes désagréables tels que des maux de tête ou légères nausées, l’accompagner de cayenne.

Utilisations culinaires

Pour conserver au maximum les constituants antioxydants de l’ail, ajouter en fin de cuisson.

Pour un maximum de saveur et pour bien profiter de ses constituants, écraser l’ail avec la lame du couteau avant de hacher.

Pour l’haleine qu’elle donne et pour laquelle elle fut nommée la « rose puante », mâcher du persil, quelques grains d’anis, de la menthe ou un grain de café. Encore mieux, partager le même repas !

La tige d’ail (fleurette) se conserve très bien au congélateur. Elle n’a pas besoin d’être blanchie. Simplement couper en tronçons et congeler. Utiliser pour rehausser vos sautés de légumes !

ATTENTION AU BOTULISME : 

L’ail conservé dans l’huile peut développer du botulisme, une toxine qui apprécie les milieux sans oxygène. L’apparence, l’odeur et le goût de l’huile ne seront pas forcément modifiés, d’où l’importance de suivre les consignes suivantes : 

(1) toujours garder au réfrigérateur l’ail conservé dans l’huile et ;

(2) consommer immédiatement ou dans la semaine qui suit l’huile faite maison.

Quelques recettes : 

L’AIL EN CHEMISE

Une façon toute simple de consommer de l’ail consiste à étêter le bulbe entier et à le badigeonner d’huile. Placez sur une tôle et passez au four à 450°C juste le temps qu’il faut pour bien griller le bulbe. Il sera consommé comme tel ou assaisonné de mayonnaise, vinaigrette ou sauce. Ou encore simplement tartiner sur un croûton de pain, cela en fait un divin festin !

PISTOU DE FLEURS D’AIL

Couper en tronçons les fleurettes en omettant la partie terminale (du renflement de la fleur à la tige terminal). Mettre dans le mélangeur. Recouvrir d’une bonne huile d’olive biologique et d’une généreuse pincée de sel de mer. Pulser jusqu’à consistance plus ou moins crémeuse selon votre goût. Empoter dans des pots de verre. Conserver au réfrigérateur ou au congélateur pour une conservation prolongée.

Utiliser pour tartiner un pain tranché et passer à la grille pour en faire du pain à l’ail, pour assaisonner une pizza, un mélange d’œufs pour sandwich, une vinaigrette, etc.

Pour plus d'informations sur le pistou et le pesto, consultez notre article et recettes juste ici.

Le contenu présenté sur le blogue de l’Armoire Épicerie Santé est exposé dans le seul but de fournir au lecteur de l’information. Même si L’Armoire Épicerie Santé a fait preuve de diligence dans la rédaction ou la sélection du contenu de manière à en assurer raisonnablement la qualité et l’exactitude, le contenu est présenté uniquement à des fins de culture personnelle et ne devrait pas servir à établir des diagnostics médicaux.

Le contenu ne doit pas être interprété comme un avis ou une recommandation concernant l’établissement d’un diagnostic. L’Armoire Épicerie Santé rappelle au lecteur l’importance de consulter un médecin lors de malaise ou de symptômes inhabituels. 

L’Armoire Épicerie Santé encourage le lecteur à se diriger vers un médecin afin que celui-ci puisse établir un diagnostic et recommander un traitement. L’Armoire Épicerie Santé met en garde le lecteur des dangers de toute interruption de traitement médical ou pharmaceutique qui se ferait d’une manière non-assistée d’un médecin, d’un pharmacien ou d’un autre professionnel de la santé. Rien, dans les articles de ce blogue, ne devrait pas être interprété comme constituant une incitation ou un encouragement à interrompre de tels traitements.

Présentation de l'auteure

Nataly M. Ferland - Naturopathe, herboriste, massothérapeute et co-propriétaire de L’Armoire Épicerie Santé. Comptant plus de 25 ans de pratique en magasin et en bureau privé, Nataly poursuit son perfectionnement comme herboriste thérapeute accrédité.

Bien que ce site Web puisse être lié à d'autres sites Web, nous ne sommes impliqués, directement ou indirectement, dans aucune validation, association, parrainage, adhésion ou affiliation avec un site Web lié, sauf indication contraire dans la présente.

Vous devez lire attentivement les mentions légales et les autres conditions d'utilisation de tout site Web auquel vous accédez via un lien à partir de ce site Web. Votre lien vers d'autres pages hors site ou d'autres sites Web est à vos propres risques.


Le Site Web peut utiliser des cookies afin de personnaliser et de faciliter la navigation maximale de l'utilisateur sur ce site. L'Utilisateur peut configurer son navigateur pour être notifié et refuser l'installation des cookies que nous lui envoyons.

L'ail
L'Armoire Épicerie Santé 1 mai, 2022
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver
L'eau
L'importance d'une bonne hydratation pour notre santé