La mélisse
Melissa officinalis

La mélisse est indispensable durant les périodes de stress et l'amie inconditionnelle de l'hypersensible. C'est la plante anti-stress par excellence. Elle sera apaisante, calmante et une magnifique tonique de l'estomac.

Famille
Lamiacées

Description

Plante vivace de 20 à 80 cm de haut, avec une durée de vie d’environ 5 ans. La racine est un rhizome. Tiges nombreuses, quadrangulaires et très ramifiées dès la base.  Grandes feuilles opposées ovales, dentées, à nervures saillantes, luisantes et d’un beau vert clair. Petites fleurs blanchâtres ou rosées groupées par 4 à 12 à l’aisselle des feuilles supérieures. La floraison s’étale de juin à septembre. Reconnue pour son goût citronné et un peu camphré, mais aussi un peu sucré. La mélisse dégage un parfum vif, piquant et très aromatique.

Parties utilisées

Feuilles récoltées avant la floraison

Origine, histoire

Il semble que la mélisse soit originaire du pourtour oriental de la Méditerranée et que les commerçants arabes du 10e siècle ont été les premiers à populariser son usage. Par la suite, les moines Bénédictins l’auraient propagée, en Allemagne et en France.

Usages traditionnels

Au Moyen-Orient, on l’employait pour les troubles mentaux, pour traiter l’épilepsie, la léthargie et la mélancolie. On considérait la mélisse comme une excellente plante cordiale.

Utilités et propriétés

Médicinales : Plante sédative, antivirale topique, analgésique, antitumorale, relaxante, tonique nerveux, stomachique, apéritive, anti-inflammatoire, antioxydante, antispasmodique, emménagogue, fébrifuge, carminative, tonique amer et antibactérien.

  • La mélisse est une plante tout à fait indiquée pour tous les problèmes digestifs d’origine nerveuse, où il y a une composante de stress. La mélisse est indiquée dans les cas d’estomac fragile, d’indigestion nerveuse, ballonnements, dyspepsie, spasmes, flatulences, acidité gastrique.

  • La mélisse est un excellent antiviral topique, la rendant des plus utiles en cas de feux sauvages, herpès génital et zona. Elle accélère la guérison et réduit la fréquence et l’intensité des éruptions.

  • Grâce à ses propriétés anxiolytiques et relaxantes, la mélisse est une plante alliée en cas de stress, d'anxiété et de troubles du sommeil.

  • Sans accoutumance, la mélisse ne limite pas la capacité de fonctionner normalement.

Précautions, interactions ou complémentarités

Aucune toxicité connue. Cependant, la mélisse serait à éviter lors d’un choc post-traumatique parce qu’elle augmenterait l’angoisse dans ce cas particulier. De plus, elle pourrait être somnifère pour les personnes qui s’endorment très facilement.

La mélisse contient une substance (l’acide rosmarinique) pouvant bloquer l’activité de la TSH inhibant la fonction thyroïdienne. On limitera donc sa consommation chez les gens souffrant d’hypothyroïdie, mais les études sont claires, elle ne causera pas d’hypothyroïdie chez la personne en santé.

Formes et préparations

La mélisse se prend en tisane (à raison de 2 à 4 tasses par jour) ou en teinture (15 à 25 gouttes de 1 à 2 fois par jour selon les circonstances). 

On peut en faire des compresses, l’utiliser en bain ou encore en faire un onguent.

Utilisations culinaires : On peut se servir de la mélisse fraîche pour parfumer les vins, salades de fruits, fromages blancs, vinaigres ou en faire une limonade ou une tisane glacée. Accompagne bien poissons ou champignons. Toujours ajouter en fin de cuisson, car une fois cuit son goût n’a plus d’intérêt.

Au jardin : L’infusion (50 g de plante pour 1 litre d’eau), pulvérisé non dilué, a des propriétés insectifuges (pucerons, moustiques, fourmis). Attention cependant de ne pas arroser les semis avec l’infusion de mélisse qui freine la germination.

Culture, récolte et préservation

Se multiplie par semis ou par division du plant en automne ou au printemps. La mélisse préfère une chaleur modérée, une bonne humidité et une ombre légère. À l’automne, protéger des grands froids. On récolte au tout début de la floraison et même un peu avant pour le séchage. On ne coupe que la partie aérienne, soit de 10 à 25 cm du haut de la tige. On peut récolter jusqu’à 3 fois. Faire sécher rapidement après la récolte à une chaleur très basse, entre 20 et 35°C maximum. On peut aussi faire sécher en bouquets suspendus. La mélisse ne doit pas jaunir ou noircir. Les feuilles fraîches peuvent être cueillies tout au long de l’été.

Pour la petite histoire !

L’Eau de mélisse des Carmes, mise au point en 1611 par les religieux du Carmel à Paris, acquit sa popularité sous Louis XIII. Le cardinal de Richelieu en avait toujours un petit flacon sous la main pour calmer ses migraines. Sous le règne de Louis XIV, les dames de la cour en consommaient pour soigner vapeurs et problèmes nerveux. Au début du XVIIe siècle, on pouvait lire dans le London Dispensary que la mélisse rajeunissait, fortifiait l’esprit, améliorait la mémoire et atténuait la mélancolie.

Le contenu présenté sur le blogue de l’Armoire Épicerie Santé est exposé dans le seul but de fournir au lecteur de l’information. Même si L’Armoire Épicerie Santé a fait preuve de diligence dans la rédaction ou la sélection du contenu de manière à en assurer raisonnablement la qualité et l’exactitude, le contenu est présenté uniquement à des fins de culture personnelle et ne devrait pas servir à établir des diagnostics médicaux.

Le contenu ne doit pas être interprété comme un avis ou une recommandation concernant l’établissement d’un diagnostic. L’Armoire Épicerie Santé rappelle au lecteur l’importance de consulter un médecin lors de malaise ou de symptômes inhabituels. 

L’Armoire Épicerie Santé encourage le lecteur à se diriger vers un médecin afin que celui-ci puisse établir un diagnostic et recommander un traitement. L’Armoire Épicerie Santé met en garde le lecteur des dangers de toute interruption de traitement médical ou pharmaceutique qui se ferait d’une manière non-assistée d’un médecin, d’un pharmacien ou d’un autre professionnel de la santé. Rien, dans les articles de ce blogue, ne devrait pas être interprété comme constituant une incitation ou un encouragement à interrompre de tels traitements.

Présentation de l'auteure

Nataly M. Ferland - Naturopathe, herboriste, massothérapeute et co-propriétaire de L’Armoire Épicerie Santé. Comptant plus de 25 ans de pratique en magasin et en bureau privé, Nataly poursuit son perfectionnement comme herboriste thérapeute accrédité.

Bien que ce site Web puisse être lié à d'autres sites Web, nous ne sommes impliqués, directement ou indirectement, dans aucune validation, association, parrainage, adhésion ou affiliation avec un site Web lié, sauf indication contraire dans la présente.

Vous devez lire attentivement les mentions légales et les autres conditions d'utilisation de tout site Web auquel vous accédez via un lien à partir de ce site Web. Votre lien vers d'autres pages hors site ou d'autres sites Web est à vos propres risques.


Le Site Web peut utiliser des cookies afin de personnaliser et de faciliter la navigation maximale de l'utilisateur sur ce site. L'Utilisateur peut configurer son navigateur pour être notifié et refuser l'installation des cookies que nous lui envoyons.

La mélisse
L'Armoire Épicerie Santé 6 juin, 2022
Partager ce poste
Archiver
La cataire
Nepeta cataria