Le romarin
Rosmarinus officinalis

Vénéré à travers les temps, le romarin était largement utilisé lors de cultes dès l’Antiquité. Symbole d’immortalité, il était présent lors d’enterrements, de baptêmes et de mariages où il apportait à l’union maritale fidélité et loyauté !

Famille : Labiacées

Origine et histoire

Le romarin est connu depuis l’Antiquité. Pour les Égyptiens et les Romains, il était une panacée. Les Romains pensaient qu’il favorisait la mémoire. Pendant des siècles, les Romains offraient des couronnes de romarin en souvenir lors de mariages ou de funérailles. Le romarin devait porter bonheur aux vivants et assurer un séjour paisible aux morts. Le médecin hygiéniste Kneipp considérait que le romarin macéré dans le vin était le tonique idéal pour les personnes âgées.

Parties utilisées

Les feuilles et sommités fleuries. On utilise les feuilles de romarin en cuisine et en tisane (1 à 3 tasses par jour à raison de ¼ à ½ c. à thé par tasse, infusées 5 à 10 minutes). En teinture, on prendra de 3 à 10 gouttes, 2 à 4 fois par jour. En externe, on peut appliquer la teinture dans le vinaigre comme liniment et une huile (macération) en massage.

Valeurs nutritives et constituants actifs

Le romarin est surtout riche en potassium et en calcium. Le romarin est un excellent agent de conservation naturel qui peut avantageusement remplacer des additifs de synthèses tels que le BHA (hydroxyanisol butylé) et BHT (hydroxytoluène butylé). Les huiles essentielles de romarin sont ajoutées dans les films d’emballage des charcuteries pour améliorer leur conservation.

Utilisations médicinales

Le romarin est antispasmodique, antirhumatismal, antiseptique, diurétique, stimulant, sudorifique, stomachique, carminatif, cholagogue et emménagogue.

  • Le romarin active la circulation sanguine périphérique, ramenant le sang des extrémités vers le cœur et la tête. Le romarin agit comme stimulant de la mémoire et de la concentration. Il stimule non seulement les fonctions intellectuelles, mais tonifie l’organisme au lieu de l’épuiser, ce qui en fait une alternative au café. En effet, il est un excellent tonique des glandes surrénales.

  • Le romarin a un effet curatif et sédatif sur les voies digestives, améliore la sécrétion de bile et permet de mieux digérer les graisses. C'est aussi un grand ami du foie.

  • En externe, l’action calorifique et rubéfiante du romarin est bénéfique pour les crampes musculaires, bleus, foulures et rhumatismes.

Précautions et interactions

  • Le romarin peut être stimulant, donc des dosages thérapeutiques sont à éviter le soir ou moins de 3 heures avant le coucher.

  • Le romarin peut être hypertensif.

  • Durant la grossesse, la prise de romarin en interne, en dosage thérapeutique, est fortement déconseillée. Son usage alimentaire demeure tout à fait acceptable.

  • Éviter les dosages thérapeutiques chez les personnes souffrant d’hypothyroïdie.

Utilisations culinaires

C'est une herbe au parfum puissant qui se marie bien avec la marinade, le vin rouge. Elle donne une touche fantastique dans les gelées. Utiliser à petite dose pour ne pas masquer le goût des autres aliments.

PETITES POMMES DE TERRE RÔTIES AU ROMARIN

Ces petites pommes de terre sont idéales comme accompagnement. Elles sont croustillantes et savoureuses.

Choisir de belles pommes de terre (la Yukon Gold est fort appropriée); peler et couper en dés d’un demi-pouce. Mettre dans un bol et arroser d’une bonne huile d’olive. Hacher du romarin frais et ajouter aux pommes de terre (1 c. à soupe de romarin pour chaque tasse de pommes de terre). Saler légèrement. Étendre sur une lèchefrite et enfourner à 450°F pour une vingtaine de minutes. Tourner au moins une fois pour uniformiser la cuisson.

Le contenu présenté sur le blogue de l’Armoire Épicerie Santé est exposé dans le seul but de fournir au lecteur de l’information. Même si L’Armoire Épicerie Santé a fait preuve de diligence dans la rédaction ou la sélection du contenu de manière à en assurer raisonnablement la qualité et l’exactitude, le contenu est présenté uniquement à des fins de culture personnelle et ne devrait pas servir à établir des diagnostics médicaux.

Le contenu ne doit pas être interprété comme un avis ou une recommandation concernant l’établissement d’un diagnostic. L’Armoire Épicerie Santé rappelle au lecteur l’importance de consulter un médecin lors de malaise ou de symptômes inhabituels. 

L’Armoire Épicerie Santé encourage le lecteur à se diriger vers un médecin afin que celui-ci puisse établir un diagnostic et recommander un traitement. L’Armoire Épicerie Santé met en garde le lecteur des dangers de toute interruption de traitement médical ou pharmaceutique qui se ferait d’une manière non-assistée d’un médecin, d’un pharmacien ou d’un autre professionnel de la santé. Rien, dans les articles de ce blogue, ne devrait pas être interprété comme constituant une incitation ou un encouragement à interrompre de tels traitements.

Présentation de l'auteure

Nataly M. Ferland - Naturopathe, herboriste, massothérapeute et co-propriétaire de L’Armoire Épicerie Santé. Comptant plus de 25 ans de pratique en magasin et en bureau privé, Nataly poursuit son perfectionnement comme herboriste thérapeute accrédité.

Bien que ce site Web puisse être lié à d'autres sites Web, nous ne sommes impliqués, directement ou indirectement, dans aucune validation, association, parrainage, adhésion ou affiliation avec un site Web lié, sauf indication contraire dans la présente.

Vous devez lire attentivement les mentions légales et les autres conditions d'utilisation de tout site Web auquel vous accédez via un lien à partir de ce site Web. Votre lien vers d'autres pages hors site ou d'autres sites Web est à vos propres risques.


Le Site Web peut utiliser des cookies afin de personnaliser et de faciliter la navigation maximale de l'utilisateur sur ce site. L'Utilisateur peut configurer son navigateur pour être notifié et refuser l'installation des cookies que nous lui envoyons.

Le romarin
L'Armoire Épicerie Santé 6 octobre, 2022
Partager ce poste
Archiver
Le curcuma
Curcuma longa