Pesto et pistou
Un essentiel à toujours avoir sous la main

Le pesto, une tradition italienne, se retrouve toujours dans mon congélateur, surtout dans la période hivernale. Il ajoute un petit quelque chose aux plats. N’oubliez pas de toujours l’ajouter en fin de cuisson pour ne pas le cuire. Il ne faut que le réchauffer légèrement.

LE PESTO

Si vous n’avez pas de mélangeur, piler une douzaine de feuilles de basilic dans un bol avec une gousse d'ail, un peu de gros sel, une poignée de pignons et du parmesan râpé. Ajouter de l'huile d'olive goutte à goutte en battant énergiquement. Assaisonner de poivre fraîchement moulu et ajouter à de la soupe ou servir sur des pâtes. Évidemment, si vous voulez vous faire de bonne réserve d’hiver l’utilisation du mélangeur sera plus à propos. Dans ce cas, déposer les feuilles de basilic et un peu d’huile d’olive avec le sel dans le mélangeur. Pulser jusqu’à obtenir une pâte. Ajouter pignons et fromage pour terminer le mélange.

Pour la congélation, mettre le mélange dans un bac à glaçons et congeler. Une fois les cubes gelés, démouler et mettre dans un sac de plastique au congélateur. Il vous suffira de prendre un cube au besoin.

ET LE PISTOU

Un pistou serait la même recette auquel on aurait omis d’ajouter les noix de pin et le fromage. Vous pouvez être imaginatif et vous faire des pistous de persil, de cerfeuil, de livèche, ou de toute herbe aromatique qui vous fait envie. Il est aussi possible de faire un mélange d’herbes auquel vous n'ajoutez que l’huile d’olive et le sel pour passer au mélangeur et congeler en cubes.

PISTOU DE FLEURS D’AIL

Le pistou de fleurs d’ail est un incontournable dans mon congélateur. Utilisé pour tartiner un pain tranché et passer sous le grille pour en faire du pain à l’ail, pour assaisonner une pizza, un mélange d’œufs pour sandwich, une vinaigrette, etc.

Pour ce faire couper en tronçons les fleurettes en omettant la partie terminale (du renflement de la fleur à la tige terminale). Mettre dans le mélangeur. Recouvrir d’une bonne huile d’olive biologique et d’une généreuse pincée de sel de mer. Pulser jusqu’à consistance plus ou moins crémeuse selon votre goût. Empoter dans des pots de verre de 250ml. Conserver au réfrigérateur ou au congélateur pour une conservation prolongée. Une fois décongeler le pot se garde plusieurs semaines au réfrigérateur.

Pesto et pistou
L'Armoire Épicerie Santé 31 janvier, 2022
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver
Faire son lait d’avoine
Rien de plus simple !